Vaccination massive à Minorque, passeport covid, Le point au 26.02

Vaccination massive, passeport sanitaire à Minorque en Espagne? Ou en est t-on? Je vais essayer de vous donner toutes les clés afin de décrypter la situation actuelle et future. Tout d’abord, il faut être clair: La solution ne vient pas de Minorque ni de l’Espagne ou de la France.

Il s’agit d’un problème plus complexe avec de nombreux protagonistes (au moins 27 en l’occurrence)…. qui ne sont pas forcément d’accord entre eux. 

Qui décide?

Pour rappel, Minorque n’est pas maitre du jeu, n’a pas de pouvoir décisionnel sur les actions sanitaires à mener (contrôle aéroport, calendrier de vaccination, passeport sanitaire, etc.) sur l’ile.

En effet, le plan sanitaire de Minorque est géré en concertation entre Susana Mora, présidente du conseil Insulaire de Menorca et Francina Armengol, présidente des Baléares. C’est cette dernière qui décide de la politique COVID-19 (sauf loi ou arrêté ministériel du gouvernement central de Madrid) de toutes les iles de l’archipel. 

Vaccination Massive à Minorque ?

En date du 18 février, on est très loin du compte. 5401 doses ont pu être injectées à ce jour. Cela représente 3,46% de la population minorquine. L’objectif  du conseil insulaire de Menorca est que 70% des minorquins soient vaccinés avant le mois de mai.

Les Baléares à la traine

L’archipel des Baléares vaccine peu, c’est une des régions qui vaccine le moins d’Espagne … par manque de vaccins disponibles. Pour être franc, on a l’impression que le gouvernement central nous oublie tous les semaines lors de la distribution des doses… Ci-dessous le taux de vaccination de chaque région:

Menorva Vaccin
Menorva Vaccin

Pourquoi 70% ?

Les experts épidémiologistes pensent qu’avec ce taux de vaccination une immunité de groupe (ou collective) sera créée.

Le plan du gouvernement des Baléares :

En plus de la vaccination massive, il y aurait un contrôle systématique de toutes personnes entrant sur le territoire minorquin avec un contrôle de test PCR dans les ports de Mahon, Ciutadella et l’aéroport de Minorque. 

Pour les passagers ne fournissant pas le dit test PCR, un test antigénique serait réalisé sur place. D’ailleurs, un appel d’offres est en cours pour équiper les 15 principaux aéroports espagnols (celui de Minorque est ….15ème!) de laboratoires express sur site.

Et voilà le tour est joué problème résolu, saison touristique 2021 sauvée ! En théorie, tout est parfait. L’administration locale a même déjà planifié les lieux ou se réaliseront les injections des vaccins (hors hôpital et centres sanitaires):

  • Salle polyvalente Canal Salat à Ciutadella
  • Complexe Poima à Mahon

La réalité est tout autre. Les responsables de l’hôpital de Menorca, pensent eux que cet objectif est … Irréalisable vu la faible quantité de vaccins reçu chaque semaine. 

Un espoir à partir de Mars ?

L’archipel va recevoir 21.560 doses (3.300 de Moderna, 8.900 de AstraZeneca y 9.360 de Pfizer) la première semaine de Mars et 20.000 la suivante. Une hausse très importante qui va permettre de vacciner plus de personnes.

Vaccin Coronavirus
Vaccin Coronavirus

Une vaccination express ?

À partir du 15 mars, la vaccination se fera par groupe d’age. Cela va simplifier le processus et permettre une vaccination massive. Pour cela, 6 lignes de vaccinations vont être implantées :

  • 4 dans la salle d’exposition (“dit POIMA”) de Mahon.
  • 2 dans la salle polyvalente de Canal Salat.

Avec une organisation optimale et du stock, 2.100 personnes seront vaccinées par jour. En moins de 2 mois toute la population minorquine pourrait être vacciné contre le covid-19!

À noter : Français vivant à Minorque, inscrit à la sécurité sociale espagnole, tenez-vous prêt …. si vous avez entre 45 ans et 55 ans.

En effet, cela sera le premier groupe d’âge à être vacciné massivement. Le vaccin sera Astrazeneca ( 2 doses). Je vous raconterais, je fais partie de cette tranche d’âge (fourchette basse)

Si vous êtes nées avant 1966, il faudra attendre un peu, car ce n’est pas le même vaccin que vous sera inoculé pour des raisons techniques. Vous aurez droit à Pfizer o Moderna.

Vous avez moins de 45 ans? Il faudra attendre un peu mais bonne nouvelle: Vous êtes jeunes !

Écoles :

Conformément au Plan de Vaccination national contra la COVID-19 en vigueur, le personnel enseignant minorquin va être lui aussi vacciné sous peu. Concrètement, début Mars.

Nous d’abord !

C’est le point de vue des hôteliers minorquins et professionnels du tourisme des Baléares. Ils exigent que l’archipel soit prioritaire dans le calendrier de vaccination national. Le but est donc que le gouvernement central espagnol délivrent plus de doses aux régions les plus touristiques d’Espagne (au détriment d’autres régions) afin de sauver leur économie.

Les principales organisations professionnelles minorquine, le représentant de la chambre de commerce locale ainsi que Susanna Mora (Presidente du Conseil Insulaire) se sont même réunis à Mahon le 18 février avec  le secrétaire état aux affaires européennes Juan González-Barba pour lui exposer leurs requêtes.

Avec des arguments suivants :

“La saison à Minorque est très courte” par Enric Casas (président de la Caeb, plus grande organisation professionnelle de l’ile).

“On est très affecté par la pandémie à cause de notre modèle économique” par le vice-président du gouvernement des Baléares Juan Pedro Ylanes.

Pour une fois, nos politiques ont raison sur ….le diagnostic mais pas sur le remède. Je m’explique : Le problème principal des Baléares (et de Minorque en particulier) est le modèle économique ainsi que la très courte saison, (environ 5 mois).

En détail cela donne les statistiques suivantes:

  • 42% du PIB des Baléares est issue de l’activité touristique.
  • 30% pour l’archipel des Canaries.
  • 12% pour l’Andalousie.
  • 12% pour la région de Valence.

La réponse du gouvernement fut brève et claire : Non, hors de question de vacciner en priorité les Baléares ou tout autre région touristique. Avec un argument assez valide :

Les touristes nationaux (espagnols) représentent 38% (1er marché devant les Britanniques) de nos clients: On quitterait les vaccins aux madrilènes qui du coup ne pourraient pas venir à Minorque ?  

De plus, les régions d’Espagne qui vivent moins du tourisme et ont su diversifier leur économie devraient céder leur place aux Baléares qui centre depuis 50 ans par facilité leur économie essentiellement sur le tourisme ? 

Je suis habitant de Minorque, professionnel du secteur touristique et ….je ne défends pas cette position. Cela serait à mon avis injuste de donner priorité aux mauvais élèves de la classe…

Mon avis personnel : L’ile doit revenir 50 ans en arrière, accueillir moins de touristes, être attractive 8 mois par an, miser sur la qualité et des secteurs secondaires /tertiaires (entreprises technologiques par exemple) forts. 

Un passeport COVID-19 ?

Emmanuel Macron a annoncé le 26.02 l’éventualité d’un pass sanitaire. À ne pas confondre avec un futur le certificat de vaccination européen aussi appelé passeport vaccinal. Le pass sanitaire serait lui uniquement valide en France pour se rendre dans les restaurants, musées, salles de spectacle, etc…

Il pourrait être mis en place assez rapidement et ressemblera a priori à une application mobile mise en place en Israël.

Les vendeurs de smartphones vont être content, ils vont enfin réussir à convaincre les quelques récalcitrants (ceux encore doté de simple GSM) à se moderniser.

Pour le passeport vaccinal, c’est plus compliqué : C’est un peu comme une relation de couple, pour que ça fonctionne il faut être deux. Le passeport vaccinal ne sert à rien s’il n’est pas reconnu par le pays récepteur. Il faut obligatoirement un accord au niveau européen … ou des accords bilatéraux. 

En cas de non-solutions au niveau de l’Union Européenne on se dirigerait vers des accords directs régions espagnoles / pays. Le gouvernement des Baléares travaille déjà sur la deuxième option (si la première échoue). 

Et mauvaise nouvelle pour Minorque et les Français, il est fort à parier que les accords se centre sur les publics Allemands et Britanniques. Les touristes français ne serait pas du tout prioritaire… C’est de la fiction, je n’ai pas d’infos privilégiées mais je connais bien la politique locale, cela pourrait arriver !

La politique rentre en jeu

La ministre espagnole du Tourisme Reyes Marato a indiqué lundi 15 février que le gouvernement travaille sur la création d’un passeport sanitaire et multiplie les réunions au niveau européen. 

La volonté espagnole est vive. C’est logique pour un pays qui dépend autant du tourisme. 

La Grèce elle aussi fait le forcing dans le même sens. L’Italie, le Portugal et Malte sont a priori eux aussi pour.

Seul hic, le poids diplomatique de ces pays au sein de l’Union Européenne est assez faible. Rien ne se fera sans l’aval de la France et l’Allemagne qui pour l’instant ne sont pas partisans du dit passeport Covid pour diverses raisons éthiques (légitimes comme un fichage des européens, une discrimination entre vaccinés et non-vaccinés).

Mis à jour au 25.02 :

Angela Merkel, première ministre allemande a annoncé la position de son pays lors du sommet européen (virtuel): Son pays est d’accord pour l’implantation du passeport vaccinal numérique au sein des 27 pays de l’union Européenne. De nombreux détails techniques sont à régler, mais l’application devrait être effective avant le début de l’été.

Lors de ce même sommet, Emmanuel Macron, c’est lui aussi montré favorable ( mais prudent).

Des pays sont déjà prêts :

Israël, l’Islande, Chypre, le Danemark et la Suède sont sur le point de lancer le “passeport Corona”. À noter que les 3 derniers pays cités font partie de l’Union Européenne. Bref, ils n’attentent pas un éventuel accord global et jouent leur propre carte.

Ces pays risques de “voler” de nombreux touristes aux leaders du secteur comme l’Espagne, le Portugal et l’Italie.

Un passeport privé ?

Ce n’est pas la solution parfaite mais elle aurait le mériter d’exister et d’être assez rapide en mettre en œuvre. Ainsi l’association internationale du transport aérien (ou IATA) prépare une application mobile qui s’appellerai “Travel Pass”. Pour l’instant, elle est en phase de test et sera disponible fin mars. 

Mais la aussi il y a un os: à ce jour, seul 18 compagnies aériennes (sur 290) sont intéressées. Du côté de l’hexagone, aucune compagnie française n’a montré son intérêt même si Air France a indiqué qu’elle suivait le sujet de près.

Vous pouvez le constater :  la vaccination massive et le passeport Covid-19 sont des sujets compliqués qui mêlent politique, économie, Union Européenne, intérêts particuliers de chaque pays, etc. 

Il parait évident que Minorque n’a pas toutes les cartes en main pour décider de son avenir touristique 2021. 

À partir d’aujourd’hui, si quelqu’un vous pose la question classique “Comment sera le Coronavirus en juillet à Minorque ? ” vous êtes armés pour lui répondre !

Lire aussi : Test pcr à Minorque, tous les infos pratiques

Lire aussi : COVID-19 à Minorque : Les dernières infos

Cédric Balauze

A propos

Cédric Balauze

Je m'appelle Cédric, je suis bordelais et guide touristique à Minorque ou je réside depuis 2008. Sur mon blog, retrouvez mes conseils et bons plans pour préparer votre séjour de A à Z. Au programme : plages, visites, shopping, hôtels, appartements et restos !. Visiter le Minorque authentique avec l'aide d'un local !