El Faro : paella ou plats minorquins en front de mer. Que demander de plus ?

Je ne fréquente pas beaucoup de restaurants à Minorque car j’ai tendance à retourner souvent dans les mêmes afin d’explorer leur carte de A à Z. J’ai rencontré Benet, le copropriétaire du restaurant El Faro ( Torret – Sant Lluis près de Binibeca) il y a trois ans.

En plus de son activité dans la restauration, Benet est aussi éditeur d’un très beau guide de voyage de Minorque papier : Minorque 100×100. 

Ainsi, j’ai collaboré avec lui comme “ Conseiller technique” dans l’édition du livre. Souvent nos réunions se déroulaient … sur la terrasse du restaurant. Ce fut le cas il y a deux semaines pour fêter la publication du livre avec Benet et une collègue.

Salle de réunion à la Minorquine. On ne dirait pas mais je travaille.
Arroz Caldoso de Bogavante

L’histoire du propriétaire est singulière. C’est un ancien banquier qui a racheté le restaurant de son client ! N’étant pas du monde de la restauration, il s’est associé avec un expert en la matière, Pedro Sanchez ( homonyme du premier ministre espagnol !).

Et à base de petites retouches chaque saison, ils ont transformé leur restaurant plutôt orienté Fish & Chips en un établissement réputé par les minorquins comme une référence en cuisine traditionnelle minorquine et paellas ! 

Une évolution qui fait plaisir, c’est la voie à suivre (c’est mon avis personnel) pour récupérer nos valeurs minorquines et méditerranéenne qui séduisent 100 % de nos touristes ! Alors, qu’est-ce qu’on mange au Restaurant El Faro? Suivez-moi !

Menu à 26 € (midi et soir)

Un menu unique avec de nombreuses options disponibles. Pour ma part, comme tout bon (quasi) minorquin j’aime bien les moules du port de Mahon à la plancha (13€) avec une persillade. S’il fait très chaud, je m’oriente pour plus un gaspacho andalou (8,75€) .

Ensuite, en plat principal, j’aime bien prendre la morue panée ou des sardines fraîches grillées.

Le menu à 26 € est très intéressant puisqu’il comprend un dessert et un pichet de sangria (ou 1 bouteille de vin) pour 2. 

Alors, le menu à 26 €, un bon choix ? Oui, car c’est un très bon rapport qualité prix. Toutefois, ce n’est pas ce que je commande car je suis amateurs de paellas. Ma tactique est plutôt la suivante :

En entrée, je m’oriente vers les moules de port de Mahon à la plancha (plat pour 2 personnes) ou poulpe à la galicienne. C’est la tapas la plus premium, c’est la reine des tapas espagnoles.

Une paella (pour 2 personnes la aussi).

Un dessert, si j’ai encore faim. Ce n’est pas toujours le cas, car en général dans une paella pour deux, il y a quasiment 4 rations.

Petit tour d’horizon des paellas d’El faro

Des paellas ou riz succulents. En France, nous sommes habitués à la paella mixte (très bonne d’ailleurs). Mais on est en Espagne et c’est l’occasion de goûter d’autres versions, non ? Mais tout d’abord, c’est quoi la différence entre une paella et un arroz ? 

Dans une paella, on met de l’eau pour la cuisson, alors que dans un arroz on cuit le riz avec un fumet de poisson. Et vous l’aurez compris,  avec des saveurs beaucoup plus prononcées à la clé ! 

Quelques paellas ou “arroz” à savourer : 

Arroz de senyoret » o « ciego”( 18,50 € par pers) : Très bonne paella mixte avec un petit bonus. Tout est décortiqué : viande, poisson, gambas. Ainsi pas d’os, arêtes etc …. Super pratique pour manger proprement et génial si vous avez des enfants.

Fideuá de marisco ( 19 € par pers) : Une différence importante qui vous surprendra. Dans cette version très populaire en Espagne, le riz est remplacé par des pâtes d’où le nom de “ fideua”.

Paella de verduras ( 17,5€ par pers) : l’option parfaite pour les végétariens.

À noter : En Espagne, souvent les paellas se servent pour un minimum de deux personnes.

Mon coup de cœur : 

Arroz caldoso de bogavante ( 25 € par pers) : Un plat pour se faire plaisir et découvrir car différent des autres riz ou paellas. Dans ce cas-là il s’agit d’un riz juteux avec du homard. C’est la Rolls Royce des paellas !

Spécialités Minorquines

Autre intérêt majeur de venir manger au restaurant El faro, c’est sa carte de recettes traditionnelles minorquines. Moi j’ai la chance d’avoir une famille minorquine et donc je mange régulièrement ces plats. Mais vous non, n’est-ce pas ? Quelques exemples de plats minorquins :

Oliaigua (9,75€ ), une soupe de légumes minorquine.

Aubergines farcies de poissons (15€).

Quel est mon plat minorquin préféré ? Le calamar farci à la Minorquine (22 €) au four avec des pommes de terre. J’avoue que je suis plus poisson que viande. Si pour vous, c’est l’inverse, choisissez sans hésiter le « Perol” (21 €) : il s’agit de côtelettes d’agneau la aussi accompagné pommes de terre au four. Trop bon ! C’est une recette la aussi qui se cuisine dans chaque famille minorquine. 

Je la cuisine moi-même chez moi. Mais je ne sais pas pourquoi, la mienne n’est pas aussi bonne.

Desserts : 

Outre les traditionnelles glaces, je préfère mettre l’accent sur un dessert minorquin fait maison que j’ai goûté :

L’Helado de queso Mahon. Une recette minorquine qui ne trompe pas. On la retrouve uniquement dans les bons restaurants de l’île. Le plus d’El Faro ? Cette glace au fromage de Mahon n’est pas réalisée avec un fromage mais 3, chacun ayant un temps d’affinage distinct.

Ils apportent tous une note subtile à ce délicieux dessert ! À goûter d’urgence. 

Vins : 

Avec du poisson, j’aime bien un Albariño, un vin blanc d’appellation d’origine contrôlée de Galice. Le “Paco et Lola” (22 €) est excellent. Pour ma part, je ne suis pas amateur de rosé. Mais je me suis renseigné et Benet m’a vanté les saveurs du Quelias (24 €). J’ai tendance à le croire vu que c’est tout simplement un des meilleurs rosés espagnols !

Enfin, les vins minorquins sont en très nette progression depuis 7-8 ans. Ils ont fait un bond qualitatif important. Pour l’instant ils sont “IGP vi de la terra” (indice géographique protégé), l’échelon juste en dessus de l’Aoc.

Quelques vins minorquins à vous conseiller ? Le Fusion en vin blanc (22,5 €) et le Torralbenc en rouge (30 €). C’est le château qui monte ces dernières années) .

Autres options :

El Faro n’oublie personne. Ainsi, il est aussi possible de manger du poisson, de la viande, des pizzas sans oublier le menu pour enfants.

Astuces : 

Sur la carte, vous verrez des “M” et des “R”

“M” signifie que c’est une spécialité minorquine.

“R” signifie recettes Rocamar. Il s’agit de recettes qui étaient dans le menu du restaurant du même nom. Fermé depuis 20 ans, auparavant c’était le meilleur restaurant de poisson de toute l’île (il était installé dans le port de Mahon).

Il a fermé ses portes mais un des cuisiniers de l’époque officie désormais au restaurant El Faro. Et il a eu la bonne idée de reprendre quelques recettes qui fit la renommée de Rocamar.

En résumé : Si vous voyez un M ou un R en face d’un plat, vous pouvez le choisir les yeux fermés !

Infos Pratiques 

Restaurant El faro, Torret (à 1 minute en voiture de Binibeca).

Tout le restaurant, aménagement de l’espace, tables, cuisines, etc a été repensé pour être conforme aux normes COVID-19.

Pensez à réserver pour vous assurer une table en terrasse en première ou deuxième ligne de front de mer : Réserver directement via leur site internet.

Service midi et soir

Ouvert du lundi au dimanche

Défiler vers le haut