Histoire de Minorque en 2 minutes

Histoire de Minorque en 2 minutes
4.4 (88.75%) 16 votes

Minorque, de par sa position géographique, en plein cœur de Méditerranée occidentale a toujours suscité l’intérêt de nombreux pays. D’ailleurs, vous serez surpris par l’identité d’un d’entre eux. En effet, la position stratégique de l’île ainsi que la taille du port de Mahon ont rendu Minorque attractif comme refuge, port de commerce et bien entendu base militaire. C’est pourquoi, je repasse avec vous les grandes dates de l’histoire de Minorque.

Préhistoire et Époque romaine

Préhistoire Minorque
La préhistoire de Minorque s’appelle l’époque Talaiotique, de par ses monuments , les Talaiots.


-2500 J.C Les premiers hommes préhistoriques débarquent. Minorque est  dernière île de la méditerranée à avoir été civilisé. À cette époque Elle s’appelle Nura, nom donné par les phéniciens. Les Grecs eux l’appellent Meloussa. De cette époque, Minorque conserve 1502 monuments préhistoriques, soit 2 au km2. C’est la plus grande densité au monde. De par le caractère unique de certains de ces monuments, 32 de ceux-ci sont en lice pour être classé au patrimoine mondial de l’Unesco en 2021.

-205 J.C Mago, un général militaire carthaginois, frère du légendaire Hannibal installe son premier campement à Minorque. Il donnera son nom à une ville : Mahon.

-123 J.C Invasion romaine. À cette époque l’île s’appelle Minorica (île mineure en latin) en comparaison avec Majorica (île majeure), c’est-à-dire Majorque. En effet, les romains ne considéraient pas Ibiza et Formentera comme territoire des Baléares.

Fin de V siècle. C’est la chute de l’empire romain. Les normands, vandales et byzantins envahissent tour à tour l’île. Malheureusement, il y a très peu de traces écrites. Par contre, on note la présence de deux monuments (en ruine), la basilique de Son Bou et celles de Torello.

Moyen Âge

903 Domination arabe. Minorica devient Manurka. Une trace historique importante : le château (lui aussi en ruine) Santa Agueda à Ferreries. Aujourd’hui c’est une très belle excursion. De plus, le point de vue est magnifique car il est niché sur une colline. C’est le deuxième point le plus haut de l’île 264 mètres d’altitude après Monte Toro.

1287 La reconquista le roi Alfons III d’Aragon conquiert l’île qui devient Menorca. Une place et une statue remémore ce fait marquant à Mahon. C’est la place de la Conquesta (derrière l’église Santa Maria) avec la statue du roi en question. C’est une période charnière car l’île redevient chrétienne. Un exemple de l‘importance de cette date ? Le jour férié de Minorque est le 17 janvier, jour ou Alfons III débarqua à Mahon avec ces troupes. C’est aussi depuis cette période que l’on parle catalan à Minorque. Dès leur arrivée, ils construisent 3 villages : Ferreries en 1298, Es Mercadal en 1301 et Alaior en 1304. Une nouvelle histoire de Minorque commence.

Le temps des pirates

Barberouse, le corsaire qui dévastât l’ile de Minorque.
Barberouse, le corsaire qui dévastât l’ile de Minorque.

1535 Mahon est dévasté par un pirate que nous connaissons bien: Barberousse. Il ramène avec lui à Constantinople 800 mahonnais, vendus comme esclaves. À l’époque, la population de la ville avoisinait les 1200 habitants. Une anecdote: si vous avez des enfants je vous conseille d’aller au joli parc du Freginal à 50 mètres du centre-ville de Mahon. Par contre, sachez qu’il y a presque 500 ans, ce fut le camp de base de Barberousse avec ses soldats.

9 juillet 1558 Mustapha Pialé, un autre corsaire ottoman ravage Ciutadella. La aussi, le bilan est lourd avec 3500 morts ou esclaves. Lorsque vous visiterez le centre historique de Ciutadella, vous ne pouvez pas manquer la plaza de Born et son obélisque haut de 22 mètres. En fait, ce monument commémore ce fait historique. D’ailleurs, chaque 9 juillet, les habitants rendent hommages aux victimes.

1462-1472 Guerre civile entre Mahon (aidé par les catalans) et Ciutadella (aidé par les Majorquins). Oui, je vous le confirme les Mahonnais et Ciutadellencs ne s’aiment pas.

Mahon, que faire et visiter ? Mon planning pour une journée

Le siècle Britannique

1708 Les Anglais envahissent l’île.

1723 Richard Kane, gouverneur britannique au pouvoir décide de changer la capitale. Bye Bye Ciutadella, Hello Mahon.

1756 Les Français font de la conquête de Menorca. Désormais, son nom est Minorque. Le Maréchal Richelieu, le neveu du cardinal ramène un trésor en France: La mahonnaise qui plus tard deviendra mayonnaise. Les Français auront aussi eu le temps de fonder un village : Saint Lluis en hommage au roi Louis XV.

1763 Les Anglais reprennent le contrôle de Menorca, suite au traité de paix de Paris. La légende parle d’un échange avec les Anglais contre Belle île en Mer. Eux aussi, fondent un village : Georgetown. Maintenant ce village s’appelle Es Castell.

1782 Les Espagnols conquiert Minorque avec l’aide des Français en débarquant sur la plage de Sa Mesquida, près de Mahon.

1778 Menorca fut sur le point de changer de pavillon pour devenir Russe via un traité entre les Britanniques et les Russes. Néanmoins, l’impératrice Catalina II de Russie refusa l’accord.

1798 Nouvelle invasion des Anglais qui reprennent encore une fois le contrôle du territoire. C’est à cette période que furent construite la plupart des tours de défense de l’île qu’on peut voir le long du littoral.

1802 Traité de Amiens. À cet égard, Minorque devient espagnole (définitivement).

Époque Moderne

1830 Crise économique. C’est une étape importante de l’histoire de Minorque. Pour toutes ces raisons, 15.000 minorquins (sur 45.000 habitants) s’exilent à la recherche d’un futur meilleur, en particulier en Algérie. Du reste, une jeune minorquine, née à Saint Lluis et émigré à Alger aura par la suite un illustre petit fils francais: Albert Camus.

1892 Minorque est une puissance industrielle de premier choix en Espagne. C’est pour cela que Mahon fut la 7e ville d’Espagne à recevoir l’électricité. Qui plus est, c’est la première des Baléares, bien avant Majorque (1899).

1936-1939 Guerre Civile Espagnole. Minorque est le dernier territoire républicain à s’incliner sous les troupes de Franco. Durant cette période La Forteresse de La Mola est le théâtre de tristes événements : Au total plus de 250 personnes des camps républicains et franquistes furent fusillés.

1993 Minorque devient réserve de la biosphère sous le contrôle de l’Unesco.

En fin de compte, vous l’aurez compris l’histoire de Minorque est dense. Enfin, le côté positif est que de nombreux monuments du patrimoine historique sont encore bien conservés. Somme toute, je vous conseille de visiter nombre de ces  monuments. C’est instructif, agréable et parfait pour compléter une journée de plage.