Guide des bonnes pratiques à Minorque

Guide des bonnes pratiques à Minorque
4.5 (89.33%) 15 votes
Binibequa, barrière Minorquine
Binibequa, barrière Minorquine

Minorque est un paradis, un des derniers trésors de la Méditerranée. C’est sans aucun doute possible l’île la plus préservée de l’archipel des Baléares. Vous comptez venir visiter Minorque cet été ? C’est une merveilleuse idée, l’île est tendance depuis 2014, surtout parmi les Français qui la découvrent. Le tourisme est le moteur de l’économie minorquine depuis 40 ans. Les touristes apprécient Minorque pour ses criques, ses monuments, sa gastronomie, sa tranquillité.

Les 90.000 habitants, eux sont quelques fois inquiets. En effet, le comportement de certains touristes laissent quelque peu à désirer. C’est pourquoi les minorquins militent en faveur d’un tourisme responsable. Celui les vacanciers ont un comportement irréprochable, ou ils respectent Minorque comme leur propre ville ou village et non comme un simple produit touristique. Voici donc mon guide des bonnes pratiques pour vos vacances à Minorque.

1. Respecter l’environnement. Minorque est une réserve de la Biosphère depuis 1993, titre décerné par l’Unesco. C’est-à-dire que l’homme cohabite dans un environnement naturel en le protégeant. Ainsi, les Minorquins mettent tout en œuvre pour préserver l’identité unique de leur territoire, sa faune et sa flore, son paysage rural, son sentier de randonnée ainsi que son patrimoine culturel et archéologique.

La tâche est ardue car il faut toujours trouver un juste équilibre en développement économique et respect de l’environnement. Par exemple, des projets de constructions de terrains de golf ou l’hôtel furent écartés récemment dans un souci de protection de la réserve de la biosphère au détriment de la création d’emploi.

2.L’eau est un trésor à Minorque. Vous êtes sur une île, entouré d’eau mais nous n’avons pas de ruisseau ou rivière. Nous sommes régulièrement en déficit de réserves d’eau. Cela a notamment un impact négatif pour les agriculteurs. Faites un usage responsable de l’eau, sans restriction mais sans abus.

3.Laisser propre. Vous visitez un monument, faites un excursion ou profitez d’un baignade dans une magnifique crique? Pensez à laisser propre derrière vous. S’il n’y pas de poubelles, gardez vos déchets pour les déposer plus tard. Recycler, exactement comme chez vous.

4.Ne faites pas de montagne des pierre. Vous verrez lors de vos promenades, des personnes empilant des pierres pour en faire des monticules de pierre. C’est une mode à Minorque. Pourtant, c’est totalement interdit car cela provoque un impact négatif pour l’écosystème local, notamment à cause de l’érosion.

5. Respecter la signalisation. Ne vous aventurez pas dans des propriétés privées.Cami de cavalls ou chemins ruraux, les circuits sont parfaitement balisés. Il n’y a donc aucune raison pour s’aventurer hors de ceux-ci. Le hors piste vous amènent dans des propriétés privées.

6.Modérer la vitesse. Sur l’axe principal Mahon- Ciutadella, la vitesse maximale autorisée est de 90 km/h. De plus, sur celle-ci sont disposés deux radars fixes ( Sortie village Alaior, entrées et sorties de Es Mercadal) et d’autres mobiles. Soyez vigilants pour votre santé, celles de vos proches et votre portefeuille.

7. Les barrières fermées (ou ouvertes). Typique de Minorque, les barrières en olivier sauvage font partie du paysage rural de minorque. Vous les croiserez notamment tout le long du sentier de randonnée, le cami de cavalls. Les agriculteurs minorquins les utilisent depuis le 14e siècle afin de délimiter les parcelles et ainsi contrôler le déplacement des animaux. Laisser les barrières comme vous les avaient trouvées, ouvertes ou fermées.

Barrière le long du cami de cavalls
Barrière le long du cami de cavalls

8.Pas de camping sauvage. Le camping sauvage est totalement interdit à Minorque, que ce soit sur le cami de cavalls ou à l’intérieur des terres. Si vous souhaitez camper, deux camping sont disponible: Camping Son Bou à Alaior et Atalaia à Ferreries.

9.Pas de feu. Interdiction totale de faire un feu de camp sur tout le littoral minorquin. Idem à l’intérieur des terres.

10.Respecter les balises en bateau. La pratique du bateau de plaisance est une activité très agréable à Minorque. C’est le meilleur moyen de découvrir le littoral vierge. De nombreuses entreprises offrent un service de location de bateau. Cependant, il est primordial de suivre quelques consigne de bases pour votre sécurité ainsi que celles de baigneurs : Respecter les balises pour accoster, éviter les zones attribués aux baigneurs. Enfin, abstenez-vous aussi de poser l’encre sur la posidonie ou des zones rocheuses.

11.Respecter la posidonie. Ce n’est pas une algue mais plutôt une plante aquatique. C’est un élément clé pour la préservation de l’écosystème de la Méditerranée, en particulier de Minorque. Si l’eau de Minorque est si limpide, cristalline c’est grâce à la posidonie.

12.Eviter les bains de boue. Une autre activité à la mode mais totalement interdite. Vous verrez des personnes prenant un bain de boue sur la plage de Cavalleria. Ce n’est pas autorisé car cela provoque de l’érosion et détériore l’écosystème de la plage. Chaque année 1,6 tonnes d’argile est retiré à cause de l’incivisme des baigneurs. Ne rejoignez pas ce club.

12.Respecter les monuments. Vous apercevez surement lors de vos vacances des personnes à minorque au sommet de monuments préhistoriques vieux de plus de 3000 ans, tels les Talayots ou Taula. L’endroit est surement génial pour prendre un selfie mais la aussi , c’est interdit. Il s’agit de monument préhistoriques,  unique au monde, classés monuments historiques et bientôt reconnu au patrimoine mondial de l’Unesco.

Préhistoire Minorque
La préhistoire de Minorque s’appellent l’époque Talaiotique, de par ses monuments , les Talaiots.

13.Pas de détecteur de métaux près de zones archéologiques. Ne jouez pas à Indiana Jones. Vous risquez une forte amende. Par contre, c’est autorisé sur les plages.

14.Ne ramener pas de pierre ou sable. En 2018. plus d’1,5 tonne de matériel géologique fut confisquée à l’aéroport. Pire, quelques vendeurs ambulants peu scrupuleux vendent même des bouteilles souvenirs avec du sable de crique minorquine. La aussi, érosion et détérioration de l’écosystème. Bref, Vous l’aurez compris, c’est interdit par la loi côtières des Baléares.

15. Logement éthique. Éviter les appartements type Airbnb sans licence touristique. Airbnb c’est légal mais seulement dans les zones déclarées d’intérêt touristique. De plus, les propriétaires doivent posséder une licence touristique en bonne et due forme, délivrée par le conseil général local. En conséquence, les logements locatifs saisonniers dans le centre-ville de Mahon et Ciutadella sont purement et simplement interdits. Premièrement, vous n’aurez aucune protection en cas de problème ou d’annulation de dernière minute du propriétaire.

Deuxièmement, le souci est éthique. Les (nombreuses) locations sauvages alimentent la crise du logement locatif sur l’île. De nos jours, un simple appartement coûte 600-700 € mensuel, 40 % de plus qu’en 2015. Les premières victimes sont les minorquins.

LIRE AUSSI : 10 CONSEILS POUR VOS VACANCES MINORQUINES

Minorque est un havre de Paix, une île fantastique de par ses plages, sa nature, son patrimoine culturel et historique. Ses habitants sont ravis de recevoir des touristes, ils contribuent à leur essor économique. Toutefois ils veulent aussi préserver leur île. En respectant ces quelques règles basiques, vous apporterez votre contribution à la préservation du territoire. Afin que Minorque reste le Minorque qu’on aime ( et ne deviennent pas un Majorque ou Ibiza).