Recettes minorquines: Perol de tomatic

Un grand classique de la cuisine minorquine. Tout bon minorquin qui se respecte sait cuisiner un Perol de Tomatic ou Perol al Forn ( Forn = Four).

Une recette versatile : On peut la cuisiner avec du porc comme ci-dessous mais aussi avec du poisson, (en général de la seiche ou du calamar).

Un plat simple à préparer mais exquis. Une astuce ? Oui, il faut de la matière première de qualité : Choisissez bien les pommes de terres, les tomates et la viande. Si vous le pouvez, optez pour une production locale, proche de votre domicile.

Ingrédients

3 ou 4 grandes pommes de terre

3 grandes tomates 

4 gousses d’ail

6 tranches de longe de porc (ou 4 côtes de porc).

Persil

Huile d’olive vierge (extra-vierge encore mieux)

Chapelure

1 cuillère à café de sucre

Eau

Préparation du perol de Tomatic ou perol minorquin

Faites chauffer le four à 180 degrés.

Peler les pommes de terre et coupez-les en fines tranches.

Laver les tomates et couper les en 2 (coupe transversale, c’est-à-dire que vous aurez le pédoncule sur votre gauche ou droite. Pardon pour le langage technique approximatif).

Assaisonner la viande avec du sel et du poivre.

Pressez les tomates manuellement pour enlever les graines. 

Assaisonnez les tomates et rajouter un peu de sucre sur celles-ci (pour l’acidité des tomates).

Dans un bol : 

Hacher l’ail finement, puis mélanger avec la chapelure et le persil. 

“Assemblage” : 

Couvrez le plat de les pommes de terre en assaisonnant.

Mettre la viande par-dessus les pomme de terres.

Insérer les tomates. 

Saupoudrez en grande partie le plat avec le mélange chapelure+persil+ail.

Verser l’eau (environ 1 doigt de hauteur du plat).

Environ 60 minutes de cuisson minimum. Le temps n’est pas le plus important. Vérifier surtout que les pommes de terre soit cuites et que la chapelure soit dorée. 

Le perol de Tomatic version tuning :

Avec ou sans oignon ? Quelques minorquins (c’est le cas de mon beau-frère) mettent aussi de l’oignon coupé en lamelles dans le plat.

Ce n’est pas mauvais, même si on s’éloigne de la recette authentique. À vous d’essayer, de goûter et ensuite faites comme bon vous semble.

Ne soyons pas puristes à 100 % ! N’hésitez pas à mettre votre touche personnelle,  l’important c’est le goût ! Je dis cela car moi aussi je fais une petite adaptation à la recette originale : Je rajoute un peu de vin blanc !

Bref, cuisinez, faites-vous plaisir, pensez à Minorque et Bon Profit (Bon appétit en catalan).

Défiler vers le haut